Le secrétaire général du Syndicat des journalistes de la télévision algérienne lance un appel au président Tebboune face aux disparités salariales

Ahmed achour

Le secrétaire général du Syndicat des journalistes de la télévision algérienne, Youcef Mehdi, s’est adressé sur Facebook pour aborder ce qu’il a qualifié de « disparités dans les systèmes d’évaluation des performances et de rémunération des journalistes du secteur des médias publics », aux côtés de ses collègues de leurs entreprises respectives.

Selon Mehdi, ces écarts leur ont fait perdre entre 10 000 DZD et 30 000 DZD par mois, selon le grade et l’ancienneté de chaque journaliste.

En termes de chiffres, l’intervenant a révélé qu’à travers un simple calcul, on constate que les journalistes du secteur des médias publics ont perdu entre 1.440.000 DZD et 4.320.000 DZD de leurs salaires au cours des 12 dernières années.

Dans ce contexte, le secrétaire général du Syndicat des journalistes de la télévision algérienne a poursuivi : « Bref, chaque journaliste aurait pu acheter son propre logement avec toute cette somme, et ce qui est étrange c’est que jusqu’à présent, les accords sectoriels propres aux journalistes n’ont pas été révisées malgré les demandes persistantes d’amendements de leurs syndicats au cours de cette période.

« Ce qui est navrant, c’est sa mise en œuvre effective, qui reste insaisissable… Nous avons été victimes d’injustice. » a conclu Mehdi en lançant un appel au Président de la République.

Share This Article